Lettre aux maires

LogoTPMCLe 10 janvier 2010


Objet : Sauver les petites et moyennes communes en danger


Monsieur le Maire, Madame,
Le projet de loi de réforme des collectivités territoriales soumis au vote des assemblées, comporte de graves menaces pour l’avenir des petites et moyennes communes de France.


Si ce projet ne va pas aussi loin que les travaux préparatoires, qui prévoyaient l’ “évaporation” pure et simple des communes dans des structures plus vastes, il contient toute une série de dispositions qui, de manière détournée, tendent  au même résultat : diminution du poids des petites communes dans les conseils communautaires, extension des compétences communautaires facilitée, court-circuitage des conseils municipaux dans l’élection des délégués communautaires, regroupement des communes existantes en “communes nouvelles” même contre leur volonté etc.

La “rationalisation” des intercommunalités n’en laisserait subsister que trois ou quatre par département.


Derrière ces dispositions, se profile clairement la volonté d’en finir avec l’institution communale telle que nous l’avons toujours connue, de réduire nos petites communes à des lieux- dits. Ce projet d’effacement des communes procède d’une idée fausse, cultivée depuis longtemps par une certaine technocratie, de droite et de gauche : l’idée que nos 36 000 communes seraient un archaïsme et un handicap pour la France.


Nous pensons bien au contraire que ces centres de décision et d’action de proximité sont une force.
Remontant à la nuit des temps, plus économes des deniers publics que les structures intermédiaires mises en place au f il des ans, les communes sont le terreau de la démocratie française et un lieu privilégié du lien social. S’il est normal qu’elles coopèrent, elles doivent néanmoins conserver leur personnalité et leur pleine autonomie. C’est pourquoi les maires de France doivent se mobiliser massivement pour que soit ôté du projet en discussion tout ce qui a pour but inavoué de les faire disparaître.


Nous vous invitons à remplir le bulletin :  cliquer ici   et à bien vouloir le renvoyer à l’adresse indiquée.
Par avance, merci. Nous vous adressons à cette occasion, Monsieur le Maire, Madame, tous nous meilleurs vœux pour la nouvelle année.



Roland Hureaux

Président de l'association “Touche pas à ma commune”,
ancien Maire-adjoint de Cahors,
auteur de “Un avenir pour le monde rural”.

 


François Patier

Maire de Nespouls (Corrèze).

 

 

Association « Touche pas à ma commune »
330, Impasse du Tigné - 82000 Montauban - Tél. : 06 31 28 61 02 - Mél : tp.macommune@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :